Chômage et perte d’emploi, à qui la faute ?

Au-delà du débat de l’intelligence artificielle de plus en plus présente dans notre quotidien, la place des entreprises dans la création d’emploi reste encore minimisée. On ne le dira jamais assez, les TPE/PME forment plus de 98% des entreprises et comptent 50% du nombre de salariés en France. Une part à ne pas négliger d’autant plus que les PME tendent à recruter selon leurs moyens alors que les grandes entreprises préfèrent licencier malgré le lobbying de l’Etat, entre autres.

L’article d’ « Entrepreneur pour la France » nous propose son constat : https://entrepreneurs-pour-la-france.org/Nos-combats/Emploi-et-chomage/Les-robots-vont-ils-nous-prendre-nos-emplois

« La création d’entreprise est une initiative privée. Comme dans d’autres domaines humains, la transmission de savoir-faire doit se faire d’une génération à l’autre, ici des entrepreneurs expérimentés et fortunés aux jeunes entrepreneurs volontaires. » [entrepreneurs-pour-la-france.org]

Si seulement notre France pouvait encourager l’envie de porter un projet viable et faciliter son développement ! Pas seulement durant les premiers mois mais avec un vrai accompagnement professionnel et financier ! Peut-être cesserait-on de jeter la pierre sur les ‘robots’ qui, quelque soit notre position à leur sujet, continueront à se faire désirer dans le marché du travail. L’article en question le présente si bien :

« L’arrivée des robots et autres innovations technologiques propulsées par de grands groupes ne mettront pas en danger notre marché du travail, car d’autres start-up encore plus avancées et ingénieuses y émergeront facilement et rapidement en proposant du travail à ceux qui en ont besoin. » [entrepreneurs-pour-la-france.org]

Bien entendu, ceci n’est possible que si notre cher Etat ouvre les portes aux initiatives et propositions visant à faciliter la création d’entreprise…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.