Une aventure terrible avec les Prud’hommes

En réponse à l’interview de René HANS président de IDEE PME paru dans les DNA du 2 mars dernier le gérant d’une société d’Audit nous fait part de son témoignage que nous vous proposons de lire.

Pour en savoir davantage il faut également parcourir l’article de la journaliste Marianne REY paru sur le site de L’Entreprise-L’Express sous le titre « Embarqué aux prud’hommes, condamné en appel: ne comptez plus sur moi pour embaucher ».

 Il y aurait beaucoup à dire mais je voudrais juste revenir sur un point. Quand Marianne REY mentionne : « Le pire, c’est que certains avocats, sachant exploiter la partialité de ces juridictions, en ont fait leur fonds de commerce », un des leurs a eu le courage de l’expliquer :

« La partialité affichée par certains, non seulement nuit gravement à l’image de cette juridiction, mais profite surtout – et d’abord – aux demandeurs de mauvaise foi. C’est la raison pour laquelle, ce sentiment de partialité ressenti dans bien des hypothèses, à juste titre, doit être combattu … ».

En définitive, nous avons été mis en redressement judiciaire mais nous en sommes sortis fin juillet dernier grâce à la conclusion d’un marché négocié sans mise en concurrence (MNSC) avec un centre hospitalier de France, eu égard à la protection des droits d’exclusivité, notamment des droits de propriété intellectuelle détenus par notre société, résultat de nos investissements en Recherche & Développement durant 7 ans financés par des prêts de BPI France, grâce aussi à notre éligibilité au Crédit d’Impôt recherche (CIR) et, le plus important, par des apports en fonds propres de 3 salariés-actionnaires.

Mes cordiales salutations

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.